Devenir mère qu'est ce que ça change


Du haut de mes vingt-et-une petites années je suis devenue mère.
Puis on a remis le couvert six années plus tard.

Mais sans vraiment m'y attendre, ni le calculer, ni le voir venir, je suis devenue mère. Beaucoup de changements se sont imposés d'eux même sans que vraiment je m'en aperçoive. Après ces six années de ma vie de maman je vous parles de ces changements, petits ou grands.

Devenir mère... c'est apprendre à connaitre son corps

Oui parce qu'avant de devenir complètement maman, on attend neufs mois et ce n'est pas à prendre à la légère. 
J'ai un peu honte de dire ça, mais je pense que je ne suis pas la seule dans ce cas. Avant d'être maman je ne me connaissais pas si bien. Où en tout cas je ne connaissais pas tous ces termes farfelus, pour n'en citer que quelques-uns, vous as-t-on déjà parlé d'ocytocine pendant vos cours de bio? HCG? Prolactine ?
Cette déferlante d'hormones que vous ne connaissiez sans doute pas avant et qui d'un coup vous assaillent durant neufs mois et plus. La force de celle-ci sur votre cerveau lors de l'accouchement puis la chute de celle-là post accouchement qui vous mène parfois au baby-blues.

Non, auparavant je ne me connaissais pas tant que ça.

Devenir mère... c'est apprendre la patience

Une autre honte. Quatre heures de train pour aller à Lyon, j'entendais un bébé pleurer et je me bouchais les oreilles en fixant le dit bébé en question. Je n'étais pas de celle qui trouve ça "trop mimi les bébés", qui bave d'envie dès quinze ans et attend avec amour d'avoir un ventre rond.
Je suis grande sœur, un écart considérable entre nous, j'ai été élevé comme fille unique et ça m'allait très bien. Lorsque l'on m'a annoncé que j'allais avoir une petite sœur, j'ai faillis tomber dans les pommes. 
Je n'ai pas d'accroche particulière avec ma sœur, sans doute parce qu'elle est arrivée lorsque moi je partais. Je n'ai jamais trouvé d'attrait à m'en occuper, enfin un peu, mais pas plus que ça. 

J'ai redouté ce moment où je deviendrais maman. Me suis demandé comment je serais, si j'arriverais à la combler et si je supporterais ses pleurs.
J'ai été surprise de voir, oh combien, lorsque c'est son propre enfant, l'on devient patient et aimant.

Pour le second, je vous avouerais que j'ai vu une psy. Oui je le dis. Pas parce que j'étais détraqué non. Mais parce que j'avais besoin d'être rassuré. J'avais cette peur, de ne pas savoir l'aimer autant que ma première. Peur de ne pas savoir "gérer" deux enfants. Peur que six ans d'écart ce soit trop et que ma grande réagisse mal. Peur du baby-blues. Peur du congés parental. Peur de la place que prendrais les grands parents lorsqu'ils apprendraient que mon p'tit Loup était bel et bien un petit zizi (oui, chez nous, 9 générations de gonzesses alors je vous assure qu'un petit kiki ça m'a foutu une sacrée trouille).

Mon titre est un peu farfelu: "apprendre la patience" ou "apprendre à devenir mère", mais on final on apprend rien ... On le devient!

Devenir mère... c'est se faire confiance

Et suivre ses instincts. Prendre des conseils, les garder ou les jeter, tout en restant courtois et polis (si possible).

Et ça commence dès la naissance et même au delà de ça. 
J'ai accouché sans péridurale, j'en ai parlé ici. J'ai fais mes cours de prépa avec une Sage-femme pratiquant l'Accouchement à Domicile (AAD) et s'il y a bien quelque chose qu'elle m'a apprit, c'est la confiance en soi. Faire confiance à son instinct, à son corps, son mental, son bébé. 

Devenir mère... c'est devenir femme


Et je vous parlerais d'un point de vue totalement personnel ici. J'ai eu la chance de perdre du poids durant ma première grossesse. Aujourd'hui je pèse entre 8 et 10 kilos de moins qu'à l'époque. 
L'un entraînant l'autre, dix kilos de moins c'est devoir refaire totalement sa garde robe et assumer son rôle de maman. Avant j'étais étudiante, après j'étais jeune femme. 
Trois mois après mon accouchement, j'ai osé le maquillage, les talons, les jupes, les robes. Toutes ces choses que je ne mettais pas. J'avais un style d'ado quoi, ado qui s'en fout de la mode pour être plus précise. La polaire vert pomme Quechua ça m'allait très bien. Je l'ai toujours mais pour traîner et quand je la regarde je me dis mais comment j'ai pu porter ça au quotidien, c'est moche !

Devenir mère... c'est être plus responsable

Les soirées boite de nuit ? Gueule de bois ? What ? 
Devenir mère c'est devoir se responsabiliser. Pour mon cas, il y a eu tellement de changements d'un coup (à peine majeure et en plus étudiante > maman solo qui bosse) que j'en ai perdu des amis. 
C'est revoir ses priorités, tout en sachant que la famille passe avant tout. Tout le monde ne le comprend pas. C'est aussi se consacrer moins de temps mais apprendre à faire face à ce changement et trouver un juste milieu pour ne pas vivre que pour les autres. 

Une astuce: bloguez ! Hihi

Devenir mère... c'est refaire son vocabulaire

Je ne pense pas être la seule à dire des gros mots, non ! 
Mais du haut de ses 2 ans, lorsqu'elle a commencé à parler et dire quelques mots, je vous assure que j'ai bondit lorsque j'ai entendu ce premier mot-tout-pas-beau sortir de sa petite bouche.
Alors depuis je dis "Mercredi" et "Crotte de bique" à chaque fin de phrase (enfin pas si souvent, mais lorsque c'est nécessaire).

Devenir mère... c'est devoir s'organiser


Ohhhh que oui. Je ne pense pas vous apprendre grand chose. Mais un repas chez des amis se transforme en véritable déménagement, lit parapluie, couches, sac à langer, tenue de rechange, bavoirs, jeux, transat ... Ma première sortie de "deuxième fois maman" reste dans ma mémoire. Break rempli à craquer. On partait une semaine à trois, heureusement que mon homme ne faisait pas parti du voyage.
J'ai dû apprendre à jongler entre la demande constante d'attention de mon p'tit Loup, les aller-retour à l'école à pied, le ménage, etc... Vous me direz "t'as que ça à faire en congés parental !" et je vous assure qu'en bossant je trouvais ça tellement plus simple.

Devenir mère... c'est savoir lâcher du leste

Oui ! Car vous aurez beau mener votre vie à la baguette, il y a forcément un moment où vous serez confrontés au "no control"! 
Je jalouse secrètement  les mamans super zen qui arrivent à gérer leurs enfants rien qu'avec un regard attendrissant. Et je vous assure que nous ne sommes que des humains, avec nos qualités mais aussi nos défauts.
Une maison parfaitement parfaite, super bien rangée, propre, organisée ?! Un enfant super méga sage ?!
Il y a bien un moment où vous devrez prendre du recul et accepter de voir quelques jouets dans votre salon, quelques cris et revendication de vos marmots chéris.
Apprenez à lâcher du leste et acceptez qu'il y a une vie avant et après maman.


Et chez vous, qu'est ce que ça a changé ?

Mathilde.bla

10 commentaires:

  1. Non mais tu crois qu'elles existent ces mamans qui gèrent leurs petits en un doux regard?? On est toutes pareilles, c'est juste que certaines sont plus stressées que d'autres!! Oui, tu as raison, après je suis devenue mère plus tard que toi et certains de ces changements, je les ai vécus avant mes filles. Mais ce qui est sûr, c'est qu'on chamboule tout en nous en devenant mamans - et pour toujours!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'assure que si, j'en vois à l'école !

      Supprimer
  2. bien résumé!! devenir mère tout un changement ! Je te rassure avant non plus je supportais pas les enfants qui crient dans l'avion, au supermarché maintenant je suis tolérante et compréhensible lol !! Par contre j'aimerais beaucoup avoir un look plus femme mais j'avoue que je reste encore soft et pratique(j'ose pas les talons). Avec 2 filles elles vont peut être me relooker plus tard lol

    RépondreSupprimer
  3. Beaucoup de changement pour beaucoup de bonheur! Bel article!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci et oui tu viens de citer un point qui me parait tellement logique que j'ai oublié de le cité.

      BEAUCOUP DE BONHEUR !!!

      Supprimer
  4. Tout à fait d'accord avec toi! (sauf pour la patience) (je crois que c'est une qualité que je n'arriverai jamais à acquérir). Sinon, ton article est très chouette!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça se trouve tu t en rend même pas compte et tu l es déjà plus que tu ne le crois ;-)

      Supprimer
  5. Coucou :)
    Je suis entièrement d'accord avec ton article ! Quand je suis devenue maman, j'ai vraiment eu l'impression de devenir adulte ^^
    Bisous :-*
    CapricieuZe

    RépondreSupprimer

Instagram