Lovenox mon amour

Lovenox quoi?


Je devais en parler, parce que je cohabite déjà depuis quelques mois avec ce fameux Lovenox et parce qu'à l'époque de ma première grossesse (en 2010), je me suis posé beaucoup de questions, sans toujours trouver les réponses appropriées. 
Alors désormais je me dis que mon "expérience" pourrait peut-être interpeller quelqu'un et répondre à ses questions.

2010, j'apprend que je suis enceinte. Cinq mois se sont écoulés, lorsque je décide de partir en vacances dans ma famille à l'autre bout de la France pour une semaine, 10 heures de train, le bagage sous la main.
Mi-juillet, depuis 3 jours, mon mollet gauche fait des siennes et enfle à vu d’œil, j'ai aussi une grosse douleur dans l'aine, je boite, je passe des nuits blanches en me disant que je me suis sans doute coincé un nerf et que cela passera.
Il a fallut que ma famille me traine au médecin et là ... on me parle d’hôpital, d'urgence, de phlébite, de thrombose...
Des choses qui ne me parlent pas le moins du monde, dont je n'ai jamais entendu parler non plus du haut de mes 20 ans, mais qui visiblement fait paniquer ma grand-mère a cette annonce.

Direction les "urgences", hospitalisation pendant 1 semaine avec piqûres à tout va, examens, interdiction de se lever même pour aller aux toilettes, toilette au lit et tout ça au service cardiologie entouré d'anciens, avec un gros casse-pied dans la chambre à côté qui ne cesse de gémir et d'appeler les infirmières qui semblent elles aussi dépassées. 

Bref, j'ai fais une phlébite illiaque gauche profonde ... 

La phlébite, qu'est ce que c'est?


La phlébite est un trouble cardiovasculaire qui correspond à la formation d'un caillot de sang dans une veine. Ce caillot bloque complètement ou partiellement la circulation sanguine dans la veine, comme un bouchon. En fonction du type de veine touchée (profonde ou superficielle), la phlébite est plus ou moins grave. Ainsi, si le caillot se forme dans une veine profonde, de gros calibre, un traitement doit être prodigué de toute urgence

Dans l'immense majorité des cas, la phlébite se forme dans une veine des jambes, mais elle peut apparaître dans n’importe quelle veine (bras, abdomen...). 
Dans le milieu médical, la phlébite est désignée par le terme thrombophlébite ou thrombose veineuse. On parle donc de thrombose veineuse profonde ou superficielle.

Et le Lovenox alors?


Il s'agit d'un anticoagulant utilisé pour traiter ou prévenir une thrombose veineuse ou artérielle (formation d'un caillot dans une veine ou une artère. Lovenox ® se présente sous la forme d'une solution injectable qui s'administre par voie sous-cutanée ou intraveineuse. 

  Source: lejournaldesfemmes


Et pendant la grossesse ...


La question la plus importante car ça concerne aussi un suivi plus exigent et un jour J à "maîtriser".

2010: A l'époque ayant déclaré la phlébite j'étais sous traitement curatif soit 1 piqûre de Lovenox toutes les 12h d'intervalle que je me faisais moi même + une prise de sang tout les 2 jours pour vérifier les plaquettes.

J'ai largué mon gynéco de ville pour celui de l’hôpital pour avoir un suivi plus approprié. 
On m'a parlé de déclenchement, puis on c'est ravisé, bref, dès qu'on parle Lovenox j'ai un peu la sensation que personne ne sait vraiment comment gérer ce truc, avec les risques d'hémorragies possible (oui c'est un anti-coagulant!).
Il faut savoir également qu'il y a une fenêtre thérapeutique de 12 heures interdisant la péridurale, donc n'accouchez pas trop vite. 
Je m'étais préparé à devoir faire sans anesthésie, coup de chance (ou pas), le matin de mon accouchement j'ai senti que ce n'était pas un jour comme d'habitude, je n'ai pas fait ma piqûre et j'ai pu avoir la péridurale (presque 22h après ma dernière injection mais c'était volontaire).

2016: Je suis à nouveau traité depuis le début de mon second trimestre, à savoir Janvier, 1 piqûre par jour en traitement préventif +  une prise de sang par semaine pour le contrôle des plaquettes et ce jusqu'à 6 semaines après accouchement (car oui un fois le paquet sortie, on aime bien vous embêter encore un peu).

Je suis à nouveau suivie par un gynéco au CHU (mais seulement depuis Janvier car pour avoir un rdv en chu, accroche toi bien!) et c'est à nouveau le bin's (le bazar, le bordel ...) quand on doit se pencher sur mon cas (mais ça j'en parlerais plus tard).

Bref, si vous êtes dans ce cas, attendez-vous à entendre parler de déclenchement ou d'impossibilité à accéder à la péridurale (nos mamans l'ont fait et sont toujours là).

Il faut quand-même savoir que le déclenchement ne dois pas être une obligation et que vous êtes en droit de refuser.


Maman-blabla

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Instagram